Home Biodiversité Agriculture Parlement européen : le pollen OGM dans le miel ne sera pas étiqueté

Parlement européen : le pollen OGM dans le miel ne sera pas étiqueté

Parlement européen : le pollen OGM dans le miel ne sera pas étiqueté
2
0

Le pollen des fleurs : « ingrédient » ou « élément naturel constituant » ?

La question peut faire sourire, cependant, c’est l’un des sujets qui a été débattu cette semaine au Parlement européen. Car de la réponse que l’on apporte à cette question, d’apparence anodine, résulte de nombreuses conséquences réglementaires, notamment par rapport à l’étiquetage des denrées alimentaires sur les OGM.

Ainsi, le Parlement européen a adopté mercredi 15 janvier un projet législatif définissant le pollen génétiquement modifié comme « un composant naturel du miel«  et non « un ingrédient« , rejoignant ainsi la position de la Commission européenne.

Les apiculteurs devront donc étiqueter leur miel « avec OGM » seulement si une présence de pollen transgénique supérieure à 0,9% dans la masse totale du miel (et non du pollen) y est décelée. « Étant donné que le pollen n’est présent qu’à hauteur de 0,5 % environ dans le miel, il ne dépasserait jamais le seuil qui nécessiterait son étiquetage », précise un communiqué du parlement européen.

La définition du pollen comme « ingrédient » avait été retenue en 2011 par la Cour de justice européenne. Sa décision se voit donc renversée par le vote des eurodéputés.

Les Européens importent 40 % de leur consommation de miel, dont la moitié d’Amérique latine, où prospèrent les cultures OGM, Mexique et Argentine en tête. Le groupe européen des Verts a déploré un arbitrage qui « protège les OGM » aux dépens des apiculteurs et des consommateurs.

A noter qu’en novembre 2013, la Commission européenne a déjà autorisé la mise sur le marché du pollen produit à partir du maïs OGM MON810 de la société Monsanto pour l’alimentation humaine.

 

tags:
Commentaires