Home Slider La Une « La nouvelle société du coût marginal zéro » : le dernier livre de Jeremy Rifkin

« La nouvelle société du coût marginal zéro » : le dernier livre de Jeremy Rifkin

« La nouvelle société du coût marginal zéro » : le dernier livre de Jeremy Rifkin
2
0

« Jeremy Rifkin est un économiste, essayiste, conseiller politique et activiste américain, spécialiste de prospective économique et scientifique.

Son travail est principalement centré sur l’impact des changements scientifiques et technologiques sur l’économie, le travail, la société et l’environnement.

Influent sur les politiques publiques américaines et européennes, il l’est aussi sur l’opinion publique.

Jeremy Rifkin vient de publier son nouveau livre, « La nouvelle société du coût marginal zéro – L’internet des objet, l’émergence des communaux collaboratifs et l’éclipse du capitalisme » aux éditions Les Liens qui Libèrent.

Après le succès de La troisième révolution industrielle (plus de 40 000 exemplaires vendus), Jeremy Rifkin présente ici ce que sera la société collaborative de demain. Le prospectiviste de génie y dessine un nouveau paradigme favorisé par l’essor des nouvelles technologies : les communaux collaboratifs.

Les règles du grand jeu de l’économie mondiale sont en train de changer. Le capitalisme se meurt et un nouveau paradigme qui va tout bousculer est en train de s’installer : les communaux collaboratifs.

C’est une nouvelle économie collaborative qui se développe où la valeur d’usage prime sur la propriété – déjà très implantés avec l’auto-partage, le crowfunding, les A.M.A.P., le couchsurfing, les producteurs contributifs, d’énergie verte ou même d’objets avec les imprimantes 3D – offrent un espace où des milliards de personnes s’engagent dans les aspects profondément sociaux de la vie. Un espace fait de millions (au sens littéral du terme) d’organisations autogérées qui créent le capital social de la société.

Sans même que nous en ayons conscience, l’internet des objets et déjà omniprésent dans notre quotidien. Il se matérialise par ces milliards de capteurs disposés sur les ressources naturelles, les chaînes de production, implantés dans les maisons, les bureaux et même les êtres humains, alimentant en Big Data un réseau mondial intégré, sorte de système nerveux planétaire.

Avec l’émergence d’une vaste classe de « prossomateurs » – consommateurs devenus des producteurs contributifs – c’est pour Jeremy Rifkin, les premiers signes que l’ère capitaliste d’abondance dans laquelle nous vivons arrive à sa fin…

Certes, rien n’est joué. Le capitalisme tente d’étouffer les communaux en multipliant les nouvelles barrières – en brevetant tout, du vivant à la manipulation des atomes. Le changement climatique menace. Le cyberterrorisme rôde.
Ce livre est aussi un appel à l’action individuelle et collective. »

Commentaires