Home Planète Réchauffement climatique Des sécheresses de plus en plus fréquentes en France

Des sécheresses de plus en plus fréquentes en France

Des sécheresses de plus en plus fréquentes en France
1
0

(source AFP)

L’épisode de sécheresse record depuis 1900 ce printemps en France devrait se répéter et s’aggraver à partir du milieu du XXIe siècle, selon les projections des climatologues de Météo France présentées mercredi.

Le rapport Climsec vise à la fois à « renforcer les outils pour analyser et mieux comprendre les situations de sécheresse, comme celle de ce printemps, et à développer le volet changement climatique avec des projections annonçant une aggravation des sécheresses », a précisé à l’AFP, Jean-Michel Soubeyroux, climatologue à Météo France et auteur du document.

La première phase de ce travail de quatre ans a permis de diagnostiquer en détails les périodes de grande sécheresse de 1976, 1989 et 2003 afin de pouvoir comparer la sévérité de ces phénomènes selon les régions, les sols et les rivières touchés.

La seconde phase de Climsec a donné lieu à des projections de typologie des sécheresses dans les décennies à venir sous l’effet du changement climatique tel que prévu par le GIEC, le groupe d’étude de l’ONU sur le changement climatique.

Si pour le premier tiers du XXIe siècle, vers 2020 les changements identifiés « semblent peu marqués pour les sécheresses météorologiques » (en terme de précipitations), le rapport prévoit pour le milieu du siècle, vers 2050, une « intensification » de l’assèchement des sols agricoles sur tout le territoire de la métropole.

« A partir des années 2080 des déficits pluviométriques plus forts apparaissent, notamment en été et les sécheresses du sol pourraient devenir extrêmes sur la majeure partie du territoire » et peut-être durer plusieurs années, poursuit le document. Il souligne l’importance de ce résultat sur l’adaptation nécessaire à l’impact du changement climatique sur les ressources en eau.

En termes de régions, celles qui ont en moyenne les sols les plus humides aujourd’hui notamment le Nord et le Nord-Est pourraient connaître à la fin du siècle « les évolutions les plus fortes », selon le projet Climsec.

Selon M. Soubeyroux, l’étude a tenu compte de trois sources d’incertitudes : « celles relevant des modèles climatiques eux-mêmes, celles venant des différents scénarios d’émissions de gaz à effet de serre et puis celles relevant des méthodes utilisées pour élever à l’échelle de la région les résultats pour la France ».

Commentaires