Home Planète 8000 ballons pour les 25 ans de la chute du mur de Berlin … l’espoir de paix ou la catastrophe écologique?

8000 ballons pour les 25 ans de la chute du mur de Berlin … l’espoir de paix ou la catastrophe écologique?

8000 ballons pour les 25 ans de la chute du mur de Berlin … l’espoir de paix ou la catastrophe écologique?
2
1

Le 9 novembre, le jour du 25ème anniversaire de la destruction du Mur de Berlin, 8000 ballons lumineux seront libérés dans le ciel. Des Berlinois penseront à la paix en regardant les ballons qui s’envoleront et disparaîtront dans la nuit… Mais où finiront-ils leur voyage? Selon l’ONG écologiste Robin des Bois, cette initiative nuit à l’environnement.

L’installation « Frontière de lumière » est un projet du duo d’artistes Christopher et Marc Bauder. Une chaîne de nombreux ballons sera installée sur le tracé de l’ancien Mur pour former une ligne scintillante de 15 kilomètres le vendredi 7 novembre. Ils seront ensuite relâchés le dimanche 9 novembre à l’occasion d’une grande cérémonie.

Mais Robin des Bois, l’association de protection de l’Homme et de l’environnement, insiste sur le fait que les ballons ne sont que des déchet dès leur vol. « Ces 8000 déchets poussés par les courants éoliens vont se fragmenter et atterrir selon les conditions météorologiques dans les milieux naturels, les forêts, la mer du Nord ou la Baltique« , explique l’association. En plus, les ballons qui retombent dans la nature peuvent causer de graves dégâts à la vie animale. « Les fragments de ballons sont ingérés par les oiseaux, les poissons, les mammifères marins ».

En France, un million de ballons s’envolent tous les ans dans le ciel pour célébrer diverses causes, anniversaires, promotions, appels publics, festivités. Pourtant, ces symboles de fête et d’espoir risquent, selon l’association, de rentrer dans le régime alimentaire et les tubes digestifs des oiseaux marins. En décembre 2007, l’association avait ramassé de nombreux fragments de ballons sur le littoral français.

Les artistes berlinois, quant à eux, annoncent qu’ils ont pris les mesures nécessaires pour que leur installation soit entièrement respectueuse de l’environnement : les ballons ont été créés à partir de matériaux biodégradables. Pourtant « une prétendue biodégradabilité des ballons commémoratifs ne saurait être mise en avant par les organisateurs pour justifier leur déplorable initiative« , insiste l’association. Même s’ils sont biodégradables, il faut des années pour se biodégrader et c’est assez de temps pour être mangé ou pour piéger un animal.

Commentaires