Home Insolite Pêche en eaux troubles (suite du tour du monde en bateau-stop !)

Pêche en eaux troubles (suite du tour du monde en bateau-stop !)

Pêche en eaux troubles (suite du tour du monde en bateau-stop !)
0
0

Le Blog des Générations Futures vous propose de suivre l’aventure incroyable d’Olivier Lattuga, un reporter-photographe qui a décidé de faire le tour du monde … en bateau-stop ! (qui sera son moyen de transport principal) A chaque escale, il nous fait partager de nouveaux horizons…

Par Olivier Lattuga

Au Nord, la Mer des Caraïbes. Deux cents mètres au Sud, la Cienaga Grande. Sur la côte caribéenne de la Colombie, Tasajeras n’a pas assez de place et déborde sur les eaux.

Des deux côtés, l’horizon est libre. Vers la mer, cela se comprend. De l’autre bord, cela surprend. La Cienaga Grande est un immense marécage qui s’étend jusqu’à quarante kilomètres aux pieds de la Sierra Nevada. Sans vague pour se distraire ni brise pour se rafraîchir, les jours se ressemblent tous.

Quand l’espace manque, le seul terrain constructible est le marais. Au-dessus de l’eau saumâtre des cabanes en bois jouent les funambules sur leurs jambes de bois avec pour balancier les câbles qui apportent l’électricité. Dans le village, tous les hommes sont un peu charpentiers, un peu électriciens et un peu tout le reste en fonction des besoins.

Mais dans la Cienaga Grande, les hommes sont avant tout pêcheurs, il n’y a que cela à faire. Dès qu’ils sont en âge de mener un bateau, ils quittent l’école et aident leur père. À dix ans, tous les gamins ont déjà une barque. Mais entre deux lancés de filets, ils reprennent leurs pistolets en plastique fluo et jouent aux gendarmes et aux voleurs sur leur quatre mètres carrés.

Lire la suite sur le blog d’Olivier Lattuga

Commentaires