Home Biodiversité Protection de l'environnement L’IRD mesure l’érosion du lagon sud de Nouvelle-Calédonie

L’IRD mesure l’érosion du lagon sud de Nouvelle-Calédonie

1
0

erosionPar Vincent Girard

En novembre 2007, une campagne de mesures en sédimentologie (érodimétrie) a eu lieu dans le lagon sud de Nouvelle-Calédonie. Résultat d’une collaboration entre l’Unité de Recherche « Camélia » de l’IRD Nouméa et d’une équipe du laboratoire « Dyneco/physed » de l’IFREMER Brest, Pierre Le Hir et Philippe Cann ont apporté avec eux, un instrument conçu et développé dans leur laboratoire Brestois : un érodimètre.

C’est parce que les lois de mise en suspension des sédiments sont mal connues que cet outil a été conçu. Cet érodimètre permet de décrire et de quantifier et ainsi de modéliser le flux d’érosion du sédiment dans son état naturel. Cette campagne a été financée par le Programme National Environnement Côtier (PNEC) qui a pour objectif de développer des recherches fondamentales sur les zones côtières marines de France métropolitaine et d’outremer. Financé et dirigé par plusieurs organismes de la recherche publique française (Ifremer, CNRS, IRD, CNES, Brgm, Cemagref) et une entreprise privée (Total), ce programme a été créé en 1999 et compte aujourd’hui 800 chercheurs, dont 7% d’étrangers.

Regardez sur TerreTv :

Le reportage sur cette campagne de mesure en sédimentologie de l’IRD

Pour en savoir plus :

Le site de l’IRD (L’Institut de recherche pour le développement)

Commentaires