Home Biodiversité Idée sortie : l’origine de la pomme … en photo !

Idée sortie : l’origine de la pomme … en photo !

Idée sortie : l’origine de la pomme … en photo !
4
0

La Ville de Paris accueille au Chai du Parc de Bercy, jusqu’au 5 mars 2012, une exposition sur l’origine de la pomme.

On y découvre, au Kazakhstan, des forêts de pommiers sauvages totalement inconnues du monde occidental et, dans ce centre de diversité, l’ancêtre vivant de toutes nos pommes domestiques.

L’exposition se fonde sur le travail de la biologiste et réalisatrice de documentaires Catherine Peix  :
– un parcours photographique à travers les forêts de pommiers sauvages kazakhs ;
– son film « Les origines de la pomme ou le jardin d’Eden retrouvé », déjà diffusé sur Arte, sera projeté dans le cadre de l’exposition.

L’exposition est consacrée au Malus sieversii, pommier sauvage qui vit aujourd’hui au Kazakhstan, et qui est l’ancêtre de toutes les variétés de pommes que nous mangeons aujourd’hui.

Ce pommier sauvage, qui a résisté à tout depuis 65 millions d’années, particulièrement aux maladies, constitue un capital génétique inestimable pour l’arboriculture du futur.
Pourtant, cet arbre risque de disparaître dans l’indifférence générale, victime de la déforestation dans son pays d’origine.

En plus de cinquante photographies commentées et totalement inédites, l’exposition nous transporte aux origines du plus célèbre des fruits. A la rencontre des forêts ancestrales et de la biodiversité, l’exposition relate aussi une aventure scientifique hors du commun, quand le courage des hommes, la Science et l’Histoire se mêlent.

Une exposition conçue pour la Ville de Paris par Catherine Peix, mais aussi Hélène Bozzi, photographe et Elisabeth Leciak, journaliste scientifique.

Infos pratiques :

Entrée libre, tous les jours de 10h à 17h – Chai de Bercy,41 rue Belmondo, Paris 12e

Pour en savoir plus :

« L’origine de la pomme » Film documentaire de Catherine Peix, Arte 2010, diffusé sur le site de l’exposition

« La pomme sauvée par ses origines », Elisabeth Leciak, Science & vie n°1130, novembre 2011

Commentaires