Home Biodiversité Protection de l'environnement 10 ans pour découvrir une biodiversité inconnue

10 ans pour découvrir une biodiversité inconnue

0
0

Par Vincent Girard

expadition-mosambique-1L’année 2010 sera consacrée Année Internationale de la Biodiversité. L’occasion pour le Muséum national d’Histoire naturelle et Pro-Natura International de lancer « La Planète Revisitée », un programme d’expéditions naturalistes sans précédent. Objectif : effectuer un inventaire massif de la biodiversité dans des zones géographiques jusqu’ici peu explorées en accélérant la découverte d’espèces nouvelles pour la science et en concentrant les efforts sur les régions de la planète considérées comme la priorité pour la conservation de la nature.

Depuis cette année, une série d’expéditions marines et terrestres a été lancé en avril à Madagascar et au Mozambique. Pour la mener à bien, les scientifiques pour s’appuyer sur le savoir-faire acquis lors de Santo 2006, une opération d’inventaire dans l’archipel du Vanuatu, au sein du Pacifique Sud, qui a révélé plusieurs centaines de nouvelles espèces.

Essentiellement dédiée à la biodiversité négligée (invertébrés marins et terrestres, plantes, champignons), qui représente 95% de la biodiversité et joue un rôle fondamental dans l’équilibre des écosystèmes, la mission Mozambique/Madagascar entend redonner toute sa place à ce champ de recherche trop souvent ignoré au profit de la grande faune (mammifères, oiseaux…) et favoriser ainsi de nouvelles politiques de conservation qui ne soient plus basées sur les seules espèces emblématiques.

expadition-mosambique

Des Expéditions terrestres dans les forêts sèches du Nord du Mozambique seront menées entre novembre et décembre 2009. À Madagascar, c’est le navire océanographique Vizconde de Eza qui a emmené en avril les scientifiques dans des expéditions marines dans les fonds crevettiers. En juin et juillet, un échantillonnage des fonds entre 100 et 1000 m de profondeur au Nord du Canal du Mozambique a été mené, tandis que les eaux froides de l’extrême Sud de Madagascar ont aussi été visitées.

Pour rappel, le nombre réel d’espèces vivantes se situerait entre 8 et 30 millions, alors que seulement 1,8 million sont connues à ce jour. La recherche à de beau jour devant elle.

Pour en savoir plus :

Consulter le site Internet dédié à la mission Mozambique/Madagascar

Regardez sur TerreTv :

Le reportage sur la spiruline de Madagascar, algue microscopique riche en protéine

Le reportage sur les objectifs de l’Europe en matière de protection de la biodiversité

Commentaires