Home Vie Quotidienne Santé et environnement L’origine géographique du sida à présent connue !

L’origine géographique du sida à présent connue !

L’origine géographique du sida à présent connue !
4
0

Source IRD

Une étude publiée dans Science révèle pour la première fois où, quand et comment la pandémie mondiale de sida est née.

Grâce à une analyse statistique de l’ensemble des données génétiques disponibles sur le virus de l’immunodéficience humaine (VIH), une équipe de recherche internationale vient de confirmer que le fléau a éclaté à Kinshasa, la capitale de l’actuelle République démocratique du Congo, en 1920.

En confrontant ce résultat à des données historiques, les chercheurs expliquent comment, à partir d’une seule contamination par un chimpanzé, le VIH s’est propagé chez l’homme.

Le sida est l’une des maladies les plus dévastatrices de l’histoire de l’humanité. Depuis qu’il a été transmis à l’homme par des grands singes, le pathogène responsable, le virus de l’immunodéficience humaine (VIH), a infecté 75 millions de personnes.

Pour autant, 30 ans après la découverte de son existence, l’engrenage à l’origine de la pandémie mondiale demeurait  méconnu.

Une équipe internationale, dirigée par les universités d’Oxford et Louvain et associant des chercheurs de l’IRD, vient de publier une nouvelle étude dans la revue Science, qui révèle où l’épidémie s’est déclarée et comment celle-ci s’est propagée.

Le foyer de la maladie découvert à Kinshasa

Grâce au séquençage du génome du virus et aux dernières techniques phylogéographiques, les chercheurs ont reconstitué l’histoire génétique de l’épidémie. Les scientifiques ont précédemment identifié les chimpanzés du sud du Cameroun comme la source du sida. Plusieurs contaminations humaines par ces grands singes se sont produites au cours de l’histoire. Mais un seul de ces cas a conduit à la propagation du VIH chez l’homme.

Pour déterminer où et quand l’épidémie est née, les chercheurs ont comparé la diversité génétique des virus collectés dans les pays du Bassin du Congo, considérés comme berceaux potentiels. Résultat : l’origine du fléau se trouve à Kinshasa, la capitale de l’actuelle République démocratique du Congo, et est datée de 1920.

Émergence d’une pandémie

Une fois l’origine géographique du VIH déterminée, les scientifiques ont pu mettre en relation leurs données génétiques sur l’évolution du virus avec des données historiques, ceci afin de déterminer les circonstances qui ont permis son apparition à Kinshasa et sa diffusion parmi les populations humaines. Les archives coloniales belges sur l’ancien Zaïre révèlent qu’au début du siècle de nombreux échanges commerciaux avaient lieu par voie fluviale (ivoire, caoutchouc, etc.), entre le sud-est du Cameroun et Kinshasa. Cela peut expliquer pourquoi l’épidémie humaine s’est déclarée dans la capitale congolaise et non au Cameroun où se trouvent les chimpanzés ayant contaminé l’homme.

Puis entre 1920 et 1950, l’urbanisation et le développement des transports, notamment des chemins de fer, a fait de Kinshasa l’une des villes les plus connectées d’Afrique centrale. A la fin des années 1940, plus d’un million de personnes y passaient chaque année, pour atteindre le nord ou le sud du pays ou pour rejoindre les pays voisins. Ce cocktail de facteurs détonnant, associé à l’adaptabilité génétique du virus, a entraîné sa propagation très rapide dans le pays (grand comme l’Europe de l’Ouest) et l’établissement de foyers secondaires jusqu’en Afrique australe et orientale.

Puis, après les années 1960, d’autres changements sociaux, tels que l’augmentation de la prostitution, ou l’utilisation d’aiguilles non stérilisées dans le cadre d’initiatives de santé publique, ont sans doute contribué à transformer de petits foyers d’infection en véritable pandémie.

 

Crédit photo : © IRD / A. Dessier

Commentaires